Jour 5 : De Beaubois à Saint Lawrence

L’étape est un peu plus courte aujourd’hui et donc les  réveils ne sonnent qu’à 5 heures

Il a plu toute la nuit et la mise route est, disons, un peu humide ….

Tout le monde s’entasse dans la petite cabane de la crique, chauffée à mort pour l’occasion par le vieux poêle bourré jusqu’à la gueule (et oui, un 30 juillet, mais nous sommes à Terre Neuve!).

Les équipes du jour sont affichées au mur.

 

 

 

 

 

 

La trainière s’éloigne une nouvelle fois dans la brume.

    

Aujourd’hui les deux « boss » Michel et David embarquent sur le Simonaud mais « pas de problème » pour la logistique restée à terre : à part le campement à ranger, (et ce n’est pas rien !)« vous allez avoir une journée cool, rien à faire, même pas les courses, on a déjà tout ce qu’il faut. » Quelques heures et coup de téléphones plus tard et après une interminable séance wifi au Tim Horton (fastfood local) pour vous alimenter en nouvelles, voici le résultat de notre retour du supermarket.

Faut dire que faire les courses pour 50, ce n’est pas rien ! Désolés chef, aujourd’hui nous n’avons pas réussi, malgré nos efforts, à trouver le bacon fumé au sirop d’érable! Nous devrons donc tremper le bacon dans le sirop…

Sur l’eau, la journée est plutôt calme malgré la petite pluie continue qui refroidit les muscles et rend les efforts un peu plus éprouvants. Une houle persistante fatigue aussi les organismes les moins aguerris sur le Simonaud, et certains, bien malgré eux, donnent plusieurs fois à manger aux poissons. Il faudra même en débarquer deux au passage à Burin au vu de leur teint plus que verdâtre. Par sympathie pour eux, nous ne montrerons aucune image… alors que eux, sont justement pros de l’image!

Un peu plus tard, les bateaux se déroutent de leur trajectoire pour se rendre très précisément sur un point GPS indiqué par Philippe, notre responsable sécurité. Il s’agit de jeter un gerbe à l’eau, en mémoire des quatre marins de Saint Pierre, dont deux descendants de pêcheurs basques, décédés à l’hiver 2008, lors du naufrage de leur petit cargo « le Cap Blanc » pris dans la tempête. L’instant est empli de pudeur et particulièrement émouvant, surtout pour nos amis Saint Pierrais qui ont perdu à cet endroit précis leurs amis et qui restent encore profondément marqués par ce drame au même titre d’ailleurs que toute la population de l’archipel.

Sur la descente vers St Lawrence, joli coup de chance, une magnifique baleine à bosse d’environs 16 mètres vient faire la belle et montrer son immense queue à trois reprises à quelques mètres de la trainière. Séquence émotion…

A l’arrivée vers 16 heures la trainière est accueillie dans le petit port de pêcheurs de St Lawrence par le maire et ses conseillers qui remettent à Michel le drapeau de la ville.

Ce soir, nous sommes logés dans l’immense Arena de la ville dont chaque mètre carré est vite colonisé par notre troupe frigorifiée, à défaut d’être joyeuse.

 

La douche est chaude et fait du bien après t-rois jours sans, les tentes et tous les vêtements vont pouvoir sécher ! Le moral revient vite.

 

Les uns sombrent tout de suite dans une bonne sieste au chaud dans les duvets, d’autres font du yoga ou des étirements ;

Seule demande spéciale lors du débrieffing du soir restant encore à combler : l’embauche de masseuses à l’arrivée ! Et puis quoi encore …

Au menu, riz et morue fraîche préparée par l’équipe de choc de service et bien entendu Michel.

Avant d’aller nous coucher, meeting de coordination des responsables des différents secteurs puis des marins

  

Enfin, aubade basque pour le maire et son adjointe, remise des bérets, foulards et Tshirts aux couleurs d’Indianoak, ainsi que d’une écharpe de la Real Sociedad de Saint Sebastien car le club local est l’équipe vedette du championnat canadien de soccer.

Et maintenant, désolé, mais dodo bien mérité !

N’oubliez pas que vous pouvez suivre le trajet en temps réel de la trainière sous l’onglet “Suivez nous en direct” (mise à jour par la balise satellite toutes les 10 minutes)

et bien entendu vous pouvez aussi nous suivre sur Facebook avec plein d’autres photos et vidéos alimentées par Rafa.

Enfin, vous pouvez aussi visionner le reportage quotidien tourné par Flavie et Aldric de Saint Pierre et Miquelon Première pour leur journal télévisé du soir. Rendez=vous sur :  http://la1ere.francetvinfo.fr/saintpierremiquelon/  et cherchez dans l’onglet “actu”

Vous y retrouverez tous les reportages effectués depuis le départ.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *